Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 20:05

 

 

 

 

''Ou se trouve l'Ignorance, là aussi doit venir la souffrance ;

Ta douleur est un cri de l'obscurité à la Lumière ;

La souffrance fut la première-née de l'Inconscience

Qui fut elle-même la base originelle de ton corps.

La forme subconsciente de la douleur sommeillait déjà là :

Une ombre dans une ténébreuse matrice ombragée

Attendait le mouvement de la vie pour s'éveiller et exister.

Du même placenta que la joie est né la redoutable Puissance.

Du sein de la vie, elle naquit cachant son jumeau

Car la douleur vint en premier, alors seulement la joie pouvait être.

La douleur a labouré le premier dur sol du monde somnolant.

Par la douleur un esprit s'éveilla dans l'argile,

Par la douleur la Vie s'anima dans les profondeurs subliminales.

Interné, submergé, caché dans la transe de la Matière

Le rêveur, Mental endormi, à lui-même s'éveilla :

Il fit de ses rêves un royaume visible,

Il tira ses formes des profondeurs subconscientes,

puis se retourna pour observer le monde qu'il avait fait .

Par la douleur et la joie, les brillants et ténébreux jumeaux,

Le monde inanimé perçut son âme sensible,

Autrement l'inconscient jamais n'aurait subi de changement.

La douleur est le marteau des Dieux pour briser

La morte résistance dans le cœur du mortel,

Sa lente inertie comme de pierre qui vit .

Si le cœur n'avait été forcé à vouloir et à pleurer,

Son âme se reposerait satisfaite, à l'aise,

Et n'aurait jamais pensé à surpasser le départ humain,

Et jamais n'aurait appris à s'élever vers le Soleil.

Cette terre déborde de labeur, regorge de douleur ;

Les affres d'une naissance perpétuelle la contraignent encore;

Les siècles se terminent, vainement passent les âges

Et pourtant la Divinité en elle n'est pas née.

L'ancienne Mère fait face à tout avec joie,

Elle appelle la douleur ardente, le frisson grandiose,

Car de la douleur et du labeur viennent toutes les créations.

Cette terre est pleine de l'angoisse des dieux ;

Ils y travaillent sans cesse conduits par l' éperon du Temps,

Et ils s'efforcent pour accomplir l'éternelle Volonté

Et incarner la vie divine en des formes mortelles.

Sa volonté doit s'accomplir dans des poitrines humaines

En dépit du Mal qui monte des fossés,

En dépit de l'Ignorance du monde et de son pouvoir obstiné,

En dépit des trébuchements de la volonté pervertie de l'homme,

En dépit de la folie profonde de son mental humain,

En dépit de la répugnance aveugle de son cœur .

L'esprit est condamné à la douleur jusqu'à ce que l'homme soit libre.

Il y a une clameur de bataille, un raid, une marche :

Un cri surgit comme d'une mer qui gémit,

Un rire désespéré sous les coups de la mort,

Une fatalité de sang et de sueur, et de labeur et de pleurs.

Les hommes meurent pour que vive l'homme et que naisse Dieu.

 

 

        (Sri Aurobindo, Livre VI Chant 2, La Voie du Destin et le problème de la Douleur)

 

 

 

Face aux forces implacables de la mort et des ténèbres, l'unité véritable et l'inflexible vaillance seules donnent la totale Victoire. 

                                             

                                        (24 septembre 2014, 21h)

 

 

 

                                                    

Repost 0
Publié par Initial - dans terre-univers
commenter cet article

Présentation

  • : terre-univers. Le blog des Etincelles
  • terre-univers.   Le blog des Etincelles
  • : Messages du Ciel et de la Terre. Voies Nouvelles de l'Impossible par Initial
  • Contact

Auteur

  • Initial
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit  depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
esoterisme">

Visiteurs

 

Recherche