Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 06:56

 

 

 

''C'est le marin sur le flot du Temps.

C'est le découvreur du Monde de la Matière,

Qui, lancé dans cette petite naissance corporelle,

A appris son métier dans les minuscules baies du moi,

Mais ose enfin les infinitudes insondées,

Voyageur sur les mers de l'éternité.

Dans le brut départ initial de son aventure du monde,

On le voit ignorant de la force de sa divinité,

Timide initié de son vaste dessein .

Capitaine expert d'un fragile vaisseau,

Trafiquant de petites choses impermanentes,

D'abord, il serre les rivages, évite le large,

N'ose affronter les lointaines et hautes mers périlleuses.

Il s'adonne à l'insignifiant trafic côtier,

Sa paye distribuée de port en port voisin,

Satisfait de la sûre routine de sa route invariable,

Il ne se hasarde pas vers le nouveau et l'imprévu.

Mais maintenant, il entend le son de plus grandes mers .

Un monde élargi l’appelle vers des scènes plus éloignées,

Et des voyages dans un arc de vision plus grand,

Et des peuplades inconnues et des rivages encore vierges .

Sur une quille commissionnée, sa coque marchande

Sert le commerce du monde et les richesses du temps,

Fendant l'écume d'une grande mer cernée de terres,

Pour atteindre le phare de ports inexplorés sous des climats éloignés

Et ouvrir des marchés pour les arts opulents de la vie,

Riches ballots, statuettes sculptées, toiles peintes,

Et jouets sertis de joyaux pour les jeux d'un enfant,

Et les produits périssables d'un dur labeur,

Et des splendeurs éphémères gagnées et perdues en un jour .

Ou passant à travers une porte de rochers en piliers,

Ne s'aventurant pas encore à traverser les océans innommés

Et à voyager dans un rêve de distances,

Il navigue près de côtes peu familières

Et trouve de nouveaux havres en des îles troublées de tempêtes,

Ou guidé par un sûr compas dans sa pensée,

Il plonge dans une brume brillante qui cache les étoiles,

Se dirigeant sur les routes commerciales de l'Ignorance .

Sa proue pousse vers des rivages inconnus,

Il arrive par chance sur des continents inimaginés,

Chercheur des îles du Bienheureux,

Il quitte les dernières terres, traverse les mers ultimes,

Il tourne vers les choses éternelles sa quête symbolique ;

La vie change pour lui ses scènes construites par le temps,

Ses images voilant l'infinité .

Les frontières de la terre reculent et l'air terrestre

N'accrochent plus autour de lui son voile translucide .

Il a traversé les limites de la pensée et de l'espoir mortels,

Il a atteint le bout du monde et scrute au-delà ;

Les yeux du corps mortel plonge leur regard

En des Yeux qui voient l'éternité .

Le voyageur du Temps doit explorer un monde plus grand.

Enfin il entend un chant sur les hauteurs

Et le lointain parle et l'inconnu se rapproche :

Il traverse les frontières de l'invisible

Et franchit la rive de la vue mortelle

Dans une nouvelle vision de lui-même et des choses .

Il est un esprit dans un monde inachevé

Qui ne le connaît pas et ne peut se connaître lui-même ;

La surface symbolique de sa quête sans buts

Prend un sens plus profond à sa vision intérieure,

Il doit pour la lumière, chercher l'obscurité,

Par la vie mortelle, l'immortalité .

Dans le vaisseau de son incarnation terrestre,

Par-delà l'étroit bastingage des sens bornés,

Il regarde les vagues magiques du Temps

Où le mental, comme une lune, illumine l'obscurité du monde .

Là se dessine , toujours échappant aux yeux,

Comme esquissé dans la brume ténue d'une lumière de rêve,

Le contour d'un vague rivage mystérieux .

Marin sur la mer sans fond de l'Inconscient,

Il voyage à travers le monde étoilé de pensée

Sur le pont de la Matière vers un soleil spirituel .

À travers le bruit et les cris innombrables,

À travers les inconnaissables silences extatiques,

Dans un étrange mi-monde sous des cieux surnaturels,

Par delà les latitudes et les longitudes de la terre,

Son but est fixé hors de toutes les cartes présentes .''

 

( Sri Aurobindo : Savitri, Livre I, chant 4 : la Connaissance secrète)

 

                                       (04 octobre 2014, 06 h)

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Initial - dans L'Univers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : terre-univers. Le blog des Etincelles
  • terre-univers.   Le blog des Etincelles
  • : Messages du Ciel et de la Terre. Voies Nouvelles de l'Impossible par Initial
  • Contact

Auteur

  • Initial
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit  depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
esoterisme">

Visiteurs

 

Recherche