Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 00:59

Une traduction de quelques vers de '' Savitri'', et comme dirait quelqu'une, juste comme ça en passant.....

 

 

''Nombreuses sont les formes de Dieu par lesquelles il croît dans l'homme,

Elles imprègnent du divin ses pensées et son action,

soulèvent la stature de son argile humaine

Ou lentement la transmute en l'or du ciel.

Il est le Bien pour lequel les hommes combattent et meurent,

Il est la guerre du Juste avec le faux du Titan,

Il est la Liberté s'élevant impérissable du bûcher,

Il est la Vaillance qui garde encore le passage désespéré

Seul et debout sur la barricade brisée

Ou sentinelle dans les échos de la Nuit dangereuse.

Il est la couronne du martyr consumé dans la flamme

Et l'heureuse résignation du saint

Et le courage indifférent aux blessures du Temps

Et la puissance du héros luttant avec la mort et le Destin.

Il est la Sagesse incarnée sur un trône glorieux

Et la calme autocratie de la règle du sage.

Il est la grande Pensée solitaire

À l'écart des foules ignorantes :

Il est la voix du prophète, la vision du voyant.

Il est la Beauté, nectar de l'âme passionnée,

Il est la vérité par laquelle vit l'esprit.

Il est les richesses de la Vastitude spirituelle

Répandues en courants curatifs sur la vie indigente ;

Il est l’Éternité d'heure en heure renouvelée,

Il est l'Infinité dans un petit espace :

Il est l'Immortalité dans les bras de la Mort.''

                                              Sri Aurobindo (''Savitri'' Livre 7 chant 4)

 

 

''Tel est le nœud qui lie ensemble les étoiles :

Les Deux qui sont un, tel est le secret de tout pouvoir,

Les deux qui sont un, telles sont la puissance et la règle dans les choses.

.....

Mais personne ne sait vers quoi il navigue dans l'inconnu

Ni quelle mission secrète la grande Mère lui a donnée.
Par l'énergie cachée de sa toute-puissante Volonté,

Poussé par son souffle sur les profonds remous de la vie,

À travers les grondements de tonnerre et à travers la paix de l'accalmie,

À travers le brouillard et la brume où plus rien n'est visible,

Il porte dans sa poitrine les ordres qu'Elle a scellés.

Tard, il saura, ouvrant l'écrit mystique,

S'il va dans un port vide de l'Invisible,

Ou si, armé du fiat de la grande Mère, il découvre

un mental nouveau et un corps nouveau dans la cité de Dieu

Et bâtit le temple de l'Immortel dans sa maison de gloire

Unissant le fini à l'Infinitude.

A travers les mers salines des années interminables,

Les vents de Son océan poussent son bateau errant,

Les eaux cosmiques éclaboussent à mesure qu'il va,

Une rumeur autour de lui et un danger et un appel.

Toujours, il poursuit le sillage de sa force à Elle.

Il navigue à travers la vie et la mort et l'autre vie,

Il voyage à travers l'éveil et à travers le sommeil.

Elle a mis sur lui un pouvoir de sa Force cachée

Qui le lie au destin de sa propre création,

Et jamais le puissant voyageur ne peut se reposer

Et jamais le voyage mystique ne peut cesser,

Avant que le crépuscule de la Nescience ne soit levé de l'âme humaine

Et que l'aurore de Dieu ne surprenne sa nuit.

Tant que dure la Nature, il ne peut s'échapper ;

Car assurément, Lui et Elle sont un.

Même quand il sommeille, il la garde sur sa poitrine :

Tous peuvent la quitter, il ne s'en ira point

Reposer sans Elle dans l'Inconnaissable.

Il y a une vérité à connaître, un travail à faire ;

Le jeu qu'Elle joue est réel, et Il en accomplit le Mystère :

Il y a un plan dans la profonde fantaisie mondiale de la Mère,

Un processus dans son vaste jeu hasardeux.

C'est ce qu'Elle a toujours voulu, depuis la première aube de la vie,

Cette constante volonté qu'Elle a voilé derrière son jeu :

Évoquer une personne dans le Vide impersonnel,

Par la Lumière-de-Vérité frapper les massives racines de l'hypnose terrestre,

Réveiller un moi stupéfait dans les profondeurs inconscientes

Et tirer du sommeil de python un pouvoir perdu

Afin que les yeux de l'Intemporel puissent voir dans le Temps

Et que le monde manifeste le Divin sans voile.

C'est pour cela qu'Il a quitté sa blanche infinité

Et posé sur l'Esprit le fardeau de la chair,

Afin que la semence Divine fleurisse dans l'Espace indifférent. ''

 

                        Sri Aurobindo (''Savitri'' Livre I, Chant 4)

 

 

 

 

 

''Au commencement, une Force ignorante,

Au milieu, une âme incarnée qui lutte,

A la fin, un esprit silencieux déniant la vie.

Un sombre et malheureux interlude

Enroule sa douteuse destinée à un Mental questionneur

forcé par le Pouvoir ignorant à jouer sa partie

Et à inscrire son histoire non concluante,

Le mystère de son plan inconscient

Et l'énigme d'un être né de la Nuit

Par un mariage du Hasard et de la Nécessité.

Cette obscurité cache notre plus haute destinée.
C'est la Chrysalide d'une immense et glorieuse Vérité

Qui resserre dans son enveloppe la merveille ailée

De peur qu'elle ne s'échappe de sa prison de Matière

Et gaspillant sa beauté pour une Vastitude sans forme,

Dissoute dans le mystère de l'Inconnaissable,

Ne laisse inaccompli le miraculeux destin du monde.''

 

Sri Aurobindo (''Savitri'' Livre III, chant 3)

 

 

 

                                                     (13 septembre 2014)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Initial - dans Le Ciel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : terre-univers. Le blog des Etincelles
  • terre-univers.   Le blog des Etincelles
  • : Messages du Ciel et de la Terre. Voies Nouvelles de l'Impossible par Initial
  • Contact

Auteur

  • Initial
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit  depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
  • Anonyme et inconnu, n'appartenant à aucune organisation, ne vivant pas financièrement de la spiritualité, l'auteur de ce blog suit depuis son enfance ce qu'il nomme une Voie Nouvelle de l'Impossible.
esoterisme">

Visiteurs

 

Recherche